La part de l’Ivoirien nouveau !

L’une des premières conditions de l’émergence ivoirienne est d’amener tous les travailleurs de la Côte d’Ivoire à adopter la culture du travail et à intégrer définitivement la notion du travailleur productif. Aimer son travail, le respecter et avoir une conscience aigüe du service public peuvent être perçus comme des fondements incontournables. L’exemple asiatique nous le demontre bien. En effet, en visitant l’usine-mère de TOYOTA, près de Nagoya la ville automobile du Japon, vous noterez la détermination des ouvriers japonais à être les meilleurs sur leurs chaînes. Il leur arrive même de vouloir surpasser les nombreux robots qui sont là justement pour les aider. C’est à cela que nous devons arriver afin que l’émergence soit une réalité.

Donnons donc du sens et un contenu quantifiable à cet objectif en commençant par un seul engagement : Viser l’excellence dans notre travail. L’émergence a des exigences et nécessite un processus dynamique de réformes structurelles et de dispositions mentales. Il est donc impératif d’aller en guerre contre l’absentéisme au travail sous toutes ses formes, d’inculquer le goût du travail aux enfants dès leur bas âge et de leur insuffler très tôt l’esprit de créativité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *